10 Février / 2018

Communiqué de presse en marge de la Journée de l’Employé diplomatique le 10 Février 2018

Il est de coutume en Fédération de Russie de célébrer le 10 février de chaque année la journée de l'employé diplomatique. Cette fête d'aspect professionnel a été instituée par décret du Président de la Fédération de Russie en 2002 et témoigne d'une haute reconnaissance publique à la profession du diplomate ainsi que de l'importance allouée à la politique extérieure en tant qu'élément clé des structures étatiques de la Russie.

Le choix de cette date n'est pas fortuit. C'est précisément en ce jour de l'année 1549 que se réfère la première mention écrite de l’Ordre des Ambassadeurs en qualité de Département d'État, appelée à s'occuper des affaires étrangères. Elle était présidée par la personne la plus instruite de l'époque, le clerc du Conseil des Boyards Ivan MikhïlovitchViskovaty. La structure et les fonctions de cette institution ont acquis leurs formes finies vers les années 50-70 du XVII siècle.

Le 20 (8) septembre 1802 par le Manifeste de l’Empereur Alexandre 1er a été créé le Ministère des affaires étrangères. Son Chef était le deuxième personnage après l’Empereur dans l’administration publique soit le Ministre des affaires étrangères dans le rang de Chancelier. Le premier à occuper ce poste fut le Comte A. R. Vorontsov. Les fonctionnaires ont commencé à s’approprier les rangs diplomatiques conformément à la classification établie par le Congrès de Viennes en 1815. En 1846 la position définissant la structure et les fonctions des MAE a été adoptée.

Vers 1913, la Russie à mis en place un vaste réseau de missions diplomatiques et consulaires à l’étranger. Si en 1758 la Russie comptait 11 missions diplomatiques à l’étranger, en 1868 – 102, en 1897 – 147, en 1903 – 173, alors que vers le début de la Première Guerre Mondiale, la Russie disposait de plus de 200 représentations à l’étranger et entretenait des relations diplomatiques avec 47 pays.

Après la Révolution d’Octobre de 1917 a commencé une nouvelle ère dans l’histoire de la politique extérieure. Le 26 octobre (8 novembre) a été institué le Commissariat du peuple aux affaires étrangères (dirigé au début par L. D. Trotski). Une petite partie seulement du personnel du MAE de l’Empire russe a accepté de travailler avec le pouvoir soviétique, et le Ministère a été transformé en Commissariat du peuple aux affaires étrangères (Commissariat du Peuple aux Affaires Etrangères CPAE). La position du CPAE de l’URSS a été approuvée en 1923.

Dans les années de 1920 à 1930, le CPAE sous la direction de G.V. Tchitcherine et M.M. Litvinov résolvait des tâches difficiles, liées au repêchage de la Russie Soviétique de l’isolement en termes de politique étrangère. Dans les années 1930, dans les conditions de formation du foyer de guerre en Europe Centrale et l’accroissement de la menace militaire en Extrême Orient, la diplomatie soviétique a préconisé la mise en place d’un système de sécurité collectif.

En 1939 et en vue de former des cadresdiplomatiques fut instituél’Ecole Supérieure Diplomatique (actuellement l’Académie diplomatique des affaires étrangères de la Russie). En 1944 a été créé l’Institut d’Etat de Moscou des Relations internationales (MGIMO) (actuellement Université). En 1941 et 1943, on a introduit pour le personnel du CPAEdes rangs diplomatiques et se fut adoptée la forme diplomatique (abolie en 1954). En mars 1946, le CPAE a été rebaptisé en Ministère des Affaires Etrangères.

Pendant les années de la Grande Guerre Patriotique (Deuxième Guerre Mondiale), le service diplomatique soviétique contribuait à assurer les conditions les plus favorables de politique extérieure pour la défaite et l’anéantissement de l’ennemi, l’aboutissement à des traités fixant le résultat de la guerre et l’ordre mondial d’après-guerre. La reconnaissance du mérite de la diplomatie soviétique s’est reflétée par la décoration des employés du CPAE par d’ordres et médailles.

La contribution décisive de l’Union Soviétique dans la défaite de l’Allemagne nazie et de ses alliés a engendré le renforcement du prestige international de l’Union Soviétique. Le nombre de pays avec lesquels l’Union soviétique a établi des relations diplomatiques a considérablement augmenté de 28 pays en 1941 jusqu’au 41 pays en mai 1945.

Les directions prioritaires de l’activité du Ministère des affaires étrangères de l’URSS de la période d’après guerre sont devenues la lutte pour la paix, l’apaisement des tensions internationales et le désarmement. L’URSS a fournit beaucoup d’efforts pour la consolidation de la crédibilité de l’ONU, le soutien politique et juridique pour la décolonisation, la résolution des conflits régionaux. La diplomatie soviétique sous la direction de A.A. Gromyko (qui occupait le poste du Ministre des affaires étrangères de 1957 à 1985) a contribué au processus paneuropéen etmarquait une étape importante dans l’élaboration de ce qui a été signé en 1975 – l’Acte final de la Conférence sur la Sécurité et la Coopération en Europe. Des accords importants ont été conclus dans le sens de la limitation de la course aux armements et du désarmement.

A l’époque de la «Pérestroïka», l’administration centrale du Ministère avait connu des changements structurels radicaux, le personnel d’encadrement et son corps diplomatique ont été nettement renouvelés. En 1991 il a été décidé de renommer le Ministère des affaires étrangères en Ministères des relations extérieures avec la délégation des fonctions du Ministère des relations économiques extérieures.

Après la dislocation de l’Union Soviétique, le Ministère des relations extérieures a cessé d’exister, son successeur juridique ayant droit devint le Ministère des Affaires Etrangères de la Fédération de Russie.

Le Ministère fonctionne conformement au Concept de politique étrangère de la Fédération de Russie approuvé par le Président russe le 30 novembre 2016. Selon ce document à titre stratégique la politique extérieure de la Russie vise à accomplir les objectifs globaux y compris garantir la sécurité nationale, la souveraineté du pays, son intégrité territoriale, créer des conditions favorables pour assurer la croissance durable, promouvoir une stratégie de renforcement de la paix et stabilité internationales, assurer la sécurité globale, augmenter le rôle de l’ONU, développer les relations bilatérales et multilatérales pour un partenariat mutuellement bénéfique et équitable avec les États étrangers. Les principes fondamentals de la politique étrangère de la Russie restent constants: l’indépendance, la transparence, la prévisibilité, le pragmatisme, une approche multi-vectorielle, la défense des priorités nationales.

Dans le jour de la fête professionnelle des diplomates dans le foyer du bâtiment central le Ministère des Affaires étrangères de la Russie sera tenue une exposition traditionnelle historique et documentaire. Pendant cette année aura lieu la réunion solennelle du Ministère des Affaires étrangères de la Russie, dans le cadre de laquelle le Ministre ainsi que les représentants des autres structures fédérales d'État s'adresseront avec allocution de bienvenue, on accordera des récompenses honorifiques aux employés du service diplomatique, on s'adressera par de beaux propos aux vétérans.

On déposera des gerbes devant la plaque commémorative du bâtiment du Ministère avec les noms des diplomates soviétiques tombés en martyrs sur les fronts de la Grande Guerre Patriotique, ainsi que sur les plaques commémoratives avec les noms de nos collègues qui ont péri pendant l'accomplissement de leurs devoirs dans les années de répression stalinienne. Des fleurs seront déposées aux endroits des tombeaux des éminents diplomates russes en Russie et à l'étranger. Les réunions solennelles et les manifestations, les concerts de fête auront lieu dans les représentations diplomatiques de la Russie à l'étranger.