26 января

Commentaire du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov suite à son entretien avec le Président tunisien Béji Caïd Essebsi

Nous venons d'avoir avec le Président tunisien Béji Caïd Essebsi une bonne conversation, en toute confiance. Nous lui sommes reconnaissants pour cette audience et estimons qu'elle a permis de comparer nos approches du développement de nos relations bilatérales et de notre partenariat dans les affaires régionales et internationales. Nous avons confirmé la volonté de nos pays de développer par tous les moyens notre coopération dans des domaines très différents, notamment le commerce, l'économie, les investissements, la culture, les échanges sociaux et l'enseignement.

Nos amis tunisiens sont ravis que les Russes aiment passer leurs vacances dans ce pays hospitalier. Ainsi, la Tunisie a accueilli 600 000 touristes russes en 2018.

Quant aux problèmes internationaux, la Russie et la Tunisie sont très préoccupées par la menace terroriste persistante. La Tunisie fait face à de nombreux risques à cause de la crise incessante en Libye. Nous avons évoqué aujourd'hui l'amélioration de notre coopération dans le domaine antiterroriste, au niveau bilatéral et dans le contexte des efforts internationaux visant à former un front réellement universel de lutte contre le terrorisme. Nous sommes d'accord pour harmoniser les efforts des médiateurs extérieurs du règlement libyen. Il est nécessaire de le faire sous l'égide de l'Onu et en tenant compte de l'opinion des pays voisins, tout d'abord de la Tunisie, de l'Algérie et de l’Égypte. 

Nous avons une vision commune de la nécessité de faire tout notre possible pour éviter le torpillage de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de la Syrie et assurer le retour de Damas dans la famille arabe par le rétablissement de sa participation à la Ligue arabe.

Le Président Béji Caïd Essebsi a présenté sa vision du monde contemporain, qui est très proche de nos approches et souligne la nécessité d'assurer un équilibre sur l'arène internationale, de prévenir toute action unilatérale et conflictuelle et de rechercher la concorde entre les principaux centres de croissance économique et d'influence politique. Nous nous sommes accordés pour maintenir nos contacts à tous les niveaux. Je suis certain que cela sera à l'avantage de la Russie comme de la Tunisie.