23 января

Commentaire du Département de l'Information et de la Presse du Ministère russe des Affaires étrangères concernant la tournée du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov dans les pays du Maghreb

Du 23 au 26 janvier, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov effectuera une visite de travail au Maghreb, dans le cadre de laquelle il visitera l'Algérie, le Maroc et la Tunisie.

Il s'entretiendra avec les hauts dirigeants de ces pays et avec ses homologues ministres des Affaires étrangères. Au programme des contacts prévus figureront une discussion sur les relations bilatérales et un échange de points de vue sur les questions d'actualité régionales et internationales.

Alger, Rabat et Tunis mènent une ligne de politique étrangère active et apportent une grande contribution aux efforts multilatéraux afin de trouver des réponses aux nouveaux défis et menaces, notamment mondiaux. L'approfondissement de la coordination avec ces pays répond parfaitement aux intérêts russes.

Nous accordons une importance particulière à la vérification régulière de nos approches du règlement des problèmes existants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ainsi que dans la région du Sahara-Sahel.

Nous partons du principe que les peuples qui vivent dans cette région sont capables et doivent décider de leur avenir eux-mêmes, sans aucune ingérence extérieure, en réglant les questions intérieures à travers un large dialogue national. Cela concerne à part entière le règlement urgent des conflits en Syrie, en Libye, au Yémen, au Mali pour que cesse la violence et les souffrances de la population civile.

L'Algérie est l'un des pays d'Afrique qui importe le plus de produits russes. Depuis deux années consécutives, les échanges bilatéraux se maintiennent à hauteur de 4,6 milliards de dollars. Il sera encore possible de les accroître dans un avenir proche - les opportunités existent.

Durant ces pourparlers, les interlocuteurs évoqueront en détail les aspects les plus importants des relations bilatérales et les perspectives de renforcement de la coopération dans différents domaines. La tâche commune consiste à utiliser efficacement la Commission intergouvernementale mixte russo-algérienne pour la coopération commerciale, économique, scientifique et technique, dont la prochaine session est prévue du 28 au 30 janvier 2019 en Russie.

Le Maroc et la Russie sont liés par des liens d'amitié et de coopération de longue date. L'an dernier, nos deux pays ont célébré le 60e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques bilatérales.

Depuis plusieurs années, le Royaume fait partie des principaux partenaires de la Russie en Afrique et dans le monde arabe. Les échanges bilatéraux ont augmenté de 17% en 2017 pour dépasser 1,4 milliard de dollars.

Dans nos relations, un rôle central est joué par la Commission intergouvernementale mixte russo-marocaine pour la coopération économique, scientifique et technique dont la 7esession s'est déroulée à Rabat en octobre 2018.

Durant les pourparlers avec les dirigeants tunisiens, les interlocuteurs évoqueront en détail l'actualité bilatérale et les perspectives de renforcement de la coopération en politique étrangère, notamment pour contribuer au règlement de la situation en Libye.

La Tunisie occupe une place importante en Afrique et dans le monde arabe en matière d'achat de produits russes. L'an dernier, les échanges avec ce pays s'élevaient à 760 millions de dollars (contre 511 millions de dollars en 2017). Nous y exportons essentiellement des matières premières. Dans le même temps, nous constatons une tendance à l'augmentation de la part des produits de l'industrie manufacturière. Les importations de Tunisie sont principalement représentées par les produits agricoles.

Nous constatons un travail efficace de la Commission intergouvernementale russo-tunisienne pour la coopération commerciale, économique, scientifique et technique visant à accroître le rendement de la coopération d'affaires. La prochaine réunion de la Commission - la 7e - prévue pour 2019 en Tunisie, est en cours de préparation.

Le tourisme est un secteur à part de la coopération bilatérale. 600 000 touristes russes ont visité la Tunisie en 2018, soit presque 100 000 personnes de plus par rapport à 2017. Nous saluons les efforts des autorités tunisiennes pour garantir les conditions nécessaires à la sécurité de nos citoyens. Cette question est l'une de nos principales priorités.